Assemblée générale – octobre 2013

Par Dans Centre international, Publications Commentaires fermés sur Assemblée générale – octobre 2013

ctre-intern1

29 ème Assemblée générale

Résumé de l’Assemblée générale de la Société européenne de culture tenue à Venise du 18 au 20 octobre 2013

Cette 29 ème Assemblée générale a réuni une quarantaine de participants. Elle a porté sur la politique de la culture, son passé et ses perspectives autrement dit sur l’avenir de la SEC.

L’hommage rendu à Michelle CAMPAGNOLO, Secrétaire générale de la SEC, a été suivi de diverses interventions en rapport avec le thème de la réunion, entre autres concernant :

le désenchantement ressenti vingt ans après la chute du mur de Berlin. La crise de 1929 n’avait pas exercé d’effets majeurs sur l’héritage culturel de l’Europe. Au contraire la crise économique et financière actuelle touche l’avenir de la culture. On
observe une censure de fait sur le discours des intellectuels qui négligent leur rôle.

le nouveau contexte où s’inscrit l’activité de la SEC. Son Président le Professeur CAPPELETTI, sans ignorer les difficultés, souligne la pertinence des principes de la SEC. Nous sommes passés de la recherche de la paix à une société de paix (hormis les conflits locaux). La poursuite de la politique de la culture demeure indispensable mais le danger est de mourir de son succès. Les conflits futurs risquent d’être avant tout des conflits de nature culturelle, dans un monde bipolaire où la globalisation pourrait se traduire par un emprisonnement de l’esprit et la montée d’une société de surveillance.

la place des intellectuels aujourd’hui alors que nous avons connu toutes sortes d’intellectuels, les témoins et interprètes de leur temps, les porte parole d’une cause, les intellectuels organiques Dépourvue de référence culturelle, la politique apparaît écrasée par le présent. Il faut prendre garde à l’idéologie masquée qui cache la fin des idéologies. La civilisation se construit sur des refus, des dépassements.

Parmi les sujets abordés citons encore :

– la nécessité d’une révolution intellectuelle et culturelle
– la recherche d’une économie qualitative
– l’insuffisance de la vie spirituelle
– la situation de la SEC dans les pays de l’est européen comme la Roumanie , la Moldavie où se profile la création d’un centre national de la SEC, en Russie
– l’actualisation des fins et des moyens des la SEC.

A l’occasion de la réunion du Conseil exécutif et en marge de l’Assemblée plusieurs constats et propositions ont été établis. La Secrétaire générale par intérim, Cosima CAMPAGNOLO a dressé un bilan sans concession de la SEC caractérisé par :

– un relâchement des liens entre Centres nationaux et Centre international
– l’absence complète de contribution financière de l’État italien depuis 2012
– la grande précarité où se trouve le Secrétariat international à Venise ; les loyers n’ont pas été payés à la Commune depuis 2009 et les charges fixes ne pourront être assumées au-delà de septembre prochain sans aide extérieure
– la question de la localisation des archives de la SEC (leur transport à Turin…)
– l’impression du n° 4 de la revue Comprendre…
– la nécessité dans ces circonstances d’inventer une nouvelle gestion du Centre international

En marge de l’Assemblée, les propositions concrètes suivantes ont été présentées :

– le renforcement du dialogue entre les Centres nationaux eux-mêmes et avec le Centre international ; dés lors la constitution de sites informatiques pertinents et bien administrés

– la participation accrue de la SEC internationale et des Centres nationaux aux manifestations culturelles de caractère européen afin d’y faire connaître son existence et ses positions

– en conséquence la reconnaissance de la SEC auprès d’Institutions telles que l’UNESCO, le Conseil de l’Europe, la Commission européenne et le Parlement européen et la coopération entre la SEC et des ONG travaillant dans des domaines similaires telles que Europa Nostra, le Mouvement européen, a Soul for Europe

– la poursuite de la tenue annuelle d’une Summer School à Venise, le suivi et la restitution de cette Summer School par les étudiants

– la conception et la reconnaissance sur le plan universitaire d’un Master de Politique de la culture

– la numérisation des archives les plus significatives de la SEC et l’édition de « classiques » de la SEC

– l’exploration des possibilités de fundraising et de crowdraising

– une ultime souscription financière générale auprès des membres de la SEC pour venir en aide au Secrétariat général en 2014(à cet égard le Centre français a adressé 1000 euros au Centre International pour faire face à cette situation).

Pour leur part les Centres français et néerlandais ont envisagé les modalités d’un projet de proposition de travail pour 2014, autour d’un thème confié à deux ou plusieurs rapporteurs,et aboutissant à un colloque.

Assemblées généralesCentre International | Accueil

Les commentaires sont clos.